SORTIE 32.b de ANTONIO DA SILVA

Et bien … chouette lecture ! Je l’ai dévoré

J’ai une préférence pour la première partie où le côté anxiogène avait une grande place mais le tout est une lecture très sympa

Dès les premières pages nous sommes immergés dans un univers assez flippant où l’on subi l’aventure, tout comme les personnages qui ne savent pas ce qui leur arrive

Peu à peu on essaie de s’imaginer une raison à ce qu’il se passe, mais on est loin d’imaginer la suite que va donner l’auteur.

Dans la 2ème partie, l’histoire prend une autre tournure qui m’a un peu déstabilisée mais qui au final m’a énormément plu

Quant à la fin ….. espoir ou désespoir ? Je vous laisse le découvrir

THORNHILL de Pam Smy

Première découverte pour moi dans les romans graphiques

Et bien je ne suis pas déçue ! J’ai adoré l’histoire, les dessins et le récit plein d’émotion et de sensations nouvelles.

Tout est rempli de sentiments, et les dessins ne font que rendre plus profonds les ressentis.

Encore plus fort que de simples mots couchés sur une feuille. Un véritable travail d’artiste.

Une première expérience bien réussie

Résumé :

Mary a habité là pendant des années. Entre ses murs, elle a vécu les pires moments de sa vie. Ella, elle, ne peut s’empêcher d’observer cet étrange endroit depuis sa chambre. La nuit, elle se demande ce qu’il cache. Certains ne voient en lui qu’un vieil orphelinat. D’autres sont au courant de son secret… Mais tout le monde connaît son nom. Thornhill.

LA FERME de Tom Rob Smith

Arffffff

Que dire ….. Le début super … ça démarre sur les chapeaux de roue !

Les 3/4 du livre : long, plat, lent …. très lent ! (Je suspecte le fait que le côté nordique du lieu du récit y soit pour quelque chose 😂)

Il a fallu attendre la fin pour esquisser de nouveau un intérêt certain et une énergie que je croyais à jamais perdue dans ce roman …

Du coup, si on me demande si j’ai aimé je dirai : « Arfffff » et si je le conseille ??? Je répondrai « Arffff » … Faites ce que vous voulez …😅

MON AMIE ADÈLE de Sarah Pinborough

Énorme coup de cœur pour cette lecture. Exceptionnel, dément, machiavélique…

Les personnages sont impressionnants de réalisme et le récit …. ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman tel que celui-ci.

L’auteure nous dévoile quelques passages du passé peu à peu au fil des chapitres en alternant 3 voix. On comprend peu à peu que l’on monte inexorablement vers un imbroglio démentiel ! Mais même si l’on pense détenir certaines clés, elles s’effondre les unes derrière les autres et la fin est whouaaaaaa, comme un feu d’artifices ! Explosif !

FANTÔMES – Histoires troubles de Joe Hill

Après presque 1h30 de lecture, je me dis que si je saute de nouvelles en nouvelles c’est que ce n’est clairement pas pour moi.

Je suis rarement si tranchée … mais là …. pffff livre totalement inutile pour moi et qui ne m’apporte rien. Les nouvelles sont plates, sans saveur et longuettes. Rien de positif n’est ressorti … comme le titre le précise si bien …. C’est trouble !

Un seul mot ….. Next !

THERIANTHROPE de Michael Fenris

L’auteur nous amène à la frontière en conte et réalité. Pour notre grand plaisir, il mène une enquête sans jamais s’essouffler ou nous essouffler.

Les personnages sont captivants, énigmatiques et passionnants. Certaines scènes sont assez violentes mais comme on dit : on n’a rien sans rien et dans ce roman il y a tout …. tout de bien dosé et de vraisemblable.

Tout va à 100 k/h. On ne voit pas les pages défiler et peu à peu nous arrivons là où il souhaite nous faire atterrir. La fin ne déroge pas à la règle et je l’ai adorée.

Résumé :

Quand il part en chasse, les cadavres s’accumulent…

Comment arrêter un serial killer qui se prend pour un loup-garou ?

Un thriller d’une efficacité à couper le souffle.

L’inspecteur Ernesto Guzman espérait finir sa carrière tranquillement. Il réalise que la retraite va devoir attendre quand on l’envoie sur une scène de crime particulièrement sordide : la victime a été massacrée mais, surtout, en partie dévorée par son assassin…

Alors que les cadavres affreusement mutilés s’accumulent, l’identité du serial killer ne fait plus aucun doute : Mitchell Hiker, ancien garde forestier tout juste échappé d’un asile psychiatrique. L’homme est persuadé d’être un loup-garou, et une petite voix dans sa tête lui souffle de tuer.

La traque va commencer.

LES ANNEXES DE HARRY POTTER

3 petits livres bien sympathiques qui nous font voyager dans l’univers de Harry Potter. Je me suis régalée à retrouver cette ambiance de magie et de sorciers.

Ils sont écrits comme s’ils s’adressaient aux élèves de Poudlard directement, j’ai beaucoup aimé les lire et m’imprégner de cet univers passionnant et dépaysant.

J’ai adoré lire l’évolution du quidditch, découvrir les animaux fantastiques et leur degré de dangerosité. Mais mon préféré reste le livre des contes où les récits étaient vraiment passionnants. J’ai retrouvé mon âme d’enfant et j’en suis ravie

22/11/63 de Stephen King

Immense coup de cœur pour ce roman du maître.

Excellente intrigue qui n’a eu de cesse de me remuer et de me faire palpiter le cœur

J’ai rarement ressenti autant d’émotions qu’en lisant ce livre…. Tout est formidable, les personnages, les lieux et descriptions, le réalisme du récit … Tout y est décrit de telle manière qu’on ne lit pas les lignes mais on voit les images défiler devant nos yeux, tel un film …. exceptionnel

Et quant à la fin ! Tout simplement touchant et poignant.

Résumé :

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que… Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un dégénéré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake. Avec une extraordinaire énergie créatrice, Stephen King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock‘n’roll.

LA MAISON DES MORTS DE SARAH PINBOROUGH

Alors bon ….. Première déception avec cette auteure. Je n’ai pas aimé du tout ce roman. Je m’attendais à bien mieux et je suis malheureusement restée simple spectatrice du déroulé !

Je commence à me lasser je pense des intrigues où des enfants ou ados sont les « héros » ou bien tout simplement les personnages principaux….

Résumé :

« La Maison des morts traite de la mort, mais aussi et avant tout, de la vie et de l’importance que celle-ci revêt.

Ce roman incite le lecteur à réfléchir sur les joies de la découverte et les merveilles toutes simples qui nous entourent, sans que nous ne sachions toujours les apprécier à leur juste valeur.»

La vie de Toby bascule suite à un simple test sanguin. Au beau milieu d’une île déserte, une poignée d’enfants mène une existence hors du temps, sous la surveillance impassible d’une équipe d’infirmières. Arrachés à leurs familles, les Déficients vivent dans la crainte du moindre symptôme indiquant qu’il est temps pour eux d’être conduits au sanatorium, là d’où personne ne revient. Loin des siens, replié sur lui-même, Toby attend la mort et lutte contre la peur et le désespoir. Mais l’arrivée d’une nouvelle patiente lui redonne brusquement une raison de vivre et d’espérer.

PRIÈRES DE SANG de Jean-Marc Dhainaut

Encore une excellente enquête menée de main de maître par cet auteur. Il nous amène cette fois dans le passé avec un vieux parchemin, une histoire de mémoire monacale et des apparitions spectrales qui font de ce roman un pur chef d’œuvre.

Une fois de plus, je me suis retrouvée embarquée dans cette aventure fantastique teintée d’un grand réalisme même à travers tous les phénomènes paranormaux

Une perle rare à lire

Résumé :

Alan Lambin, spécialiste en paranormal, est appelé à enquêter dans un vieux monastère ayant accueilli autrefois quatre templiers en fuite. Depuis, ses murs semblent dissimuler un lourd secret solidement gardé par des âmes hostiles. Les parchemins ne mentent pas, ni ces cris que chacun peut entendre la nuit dans les sombres couloirs du monastère. Et dire que tout a commencé parce qu’une étudiante a acheté un jour une armoire ayant appartenu aux moines. Une armoire qui n’avait pas perdu la mémoire…