LES LIMBES de Olivier Bal

les-limbes

Résumé :

Vietnam, 1970. James Hawkins est une jeune recrue. Durant un assaut, il prend une balle dans la tête et croit mourir. Après un mois de coma, et tandis qu’il essaie de se rétablir dans un hôpital de Saigon, il découvre que quelque chose s’est éveillé en lui. Ses nuits deviennent des épreuves, son sommeil et ses rêves ne lui appartiennent plus. Désormais, lorsqu’il dort, il visite les songes des autres… Seuls les médicaments l’empêchent de rêver. Un an plus tard, un ancien frère d’armes, Nate Irving, vient frapper à sa porte. Il est venu le chercher pour participer à un projet secret : les Limbes. Direction une base perdue au fin fond de l’Alaska pour une aventure aux frontières de la peur et de la folie, une aventure qui les entraînera au cœur des rêves pour percer le mystère des Limbes.
« Nous sommes des pionniers, des aventuriers d’un genre nouveau. Le rêve, c’est la dernière frontière. L’homme a conquis la mer, la terre, l’espace… et maintenant, enfin, il conquiert son propre esprit. Il lui aura fallu des milliers d’années pour comprendre que les plus grands mystères ne se cachaient pas dans les profondeurs des océans, ou aux confins de l’univers mais bien au cœur de son être. »

Mon avis :

Chose qui est assez rare : dès la première page, je me suis laissée littéralement happée par l’histoire. Certains romans sont fabuleux et montent crescendo, mais pas là …. je suis montée tout en haut et j’y suis restée ….

Tout d’abord, nous nous retrouvons plongé dans un univers de guerre, face à la violence que cela implique. La peur et les angoisses que ces hommes pouvaient ressentir à l’époque. Personnellement j’avais l’impression d’y être. C’est certainement cette sensation qui fait de ce livre une pépite. On s’y croit, on y est, on vit avec (dans) le personnage.

La suite est encore plus forte, on découvre en même temps que lui sa progression au cœur même des limbes. Un fil conducteur tout au long du récit nous incite à nous demander « mais en quoi cela ne serait-il pas possible ? » C’est vrai… nous savons que l’homme n’exploite qu’une infime partie de ces capacités. L’histoire reste donc dans le domaine du possible, ce qui est donc encore plus troublant.

Le côté science-fiction donne à ce roman une puissance sans nom. Le lecteur est happé dans cet univers « parallèle » et mon cœur, à plusieurs reprise s’est emballé. Ma tête criait au personnage « mais cours bon sang, cours !!!!!! ». Je me voyais courir avec lui…. Quand je vous dis que j’étais dans le livre, une immersion complète au pays des rêves ….. mais pas que …. c’est moi qui vous le dit …

Quant à la fin …… nooooon mais c’est quoi cette fin ????? Elle est inattendue, certes, mais en complète harmonie avec l’histoire … A quand une suite ???? J’en redemande !

Pour résumer, je dirai que Olivier Bal est un auteur exceptionnel qui avec son écriture fluide et cohérente nous entraîne dans son monde . Il n’a rien a envier aux auteurs connus, il a un talent énorme et une chose est sûre, il m’a littéralement conquise et je le suivrai dans ces prochaines aventures …. Retenez bien son nom car je peux vous assurer que vous en entendrez parler …. Ce n’est que le début !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s