LE CAUCHEMAR DU PRESIDENT, 2022, Une bombe explose en Antarctique de Denis Ralet

Résumé :1540-1

Et si le futur proche n’était pas un long fleuve tranquille ?

Et si les admirables initiatives de « Demain » n’étaient pas suffisantes ?
Né en 1963, Charles Chabrolles est élu Président de la République française en 2022. Une explosion nucléaire en Antarctique place les hommes politiques et les consommateurs devant leurs responsabilités. Le Président Chabrolles est confronté à des troubles climatiques, sécuritaires et économiques. En 2027, l’Elysée est brièvement pris d’assaut.
Depuis sa retraite à Banon dans les Alpes de Haute-Provence, le Président Chabrolles observe la vie de ses contemporains de 2027 à 2046 : politique, éducation, économie, loisirs, violence, migrants…

Mon avis :

Ce roman est raconté comme une auto-biographie. La vie de Charles Chabrolles. Sa jeunesse, sa vie personnelle et politique.

Dès le départ nous sommes embarqué dans la vie de cet homme qui, comme beaucoup, passe une enfance « normale » pour son époque. C’est déjà en cela que ce roman paraît crédible. A plusieurs reprise, je me suis reconnu dans certaines anecdotes. Du coup, nous rentrons vraiment et, sans nous en apercevoir dans cette aventure qui est la sienne, qui pourrait-être la nôtre.

Peu à peu, le récit prend un autre tournant : la voie politique, les choix qui doivent être faits. Les décisions qui sont prises paraissent, elles aussi complètement plausibles. Nous sommes actuellement dans un monde où des malheurs, comme ceux relatés au cour de l’histoire, ne sont pas si « extraordinaires » que ça, ils finissent par faire parti de notre quotidien. Nous vivons actuellement avec la crainte des attentats, et nous pouvons nous apercevoir que la haine de certains est à notre porte.

Mais quand arrive la catastrophe, et bien la seule chose qui reste à faire, c’est d’en assumer les conséquences et surtout, de faire au mieux pour éviter que l’effet « boule de neige » soit insurmontable. Et c’est là que ça devient compliquer. Les Hommes sont des êtres personnels sous beaucoup de points et il est parfois difficile de raisonner pour le monde, sans penser à soi.

Au cours de cette lecture, je suis passée par certaines phases. J’ai, à un moment,été dérangée car je me suis rendu compte qu’effectivement dans la vie de tous les jours, on ne pense par forcément à demain. On a tord bien entendu. Les décisions prises aujourd’hui auront de graves conséquences pour les générations futures. On ne se rend pas compte non plus que nous laissons à nos enfants un monde amputé, abîmé par tellement de profits personnels.

Le plus de ce roman, c’est que l’auteur a su nous montrer les erreurs commises et a mis le doigt sur certains faits sans faire une morale au lecteur. Peut-être (je le pense même fortement) que le choix du style auto-biographique y est pour quelque chose. A aucun moment je ne me suis senti jugée. Du coup, la prise de conscience est d’autant plus forte.

Je remercie infiniment Denis Dalet pour ce service presse qui a été une magnifique découverte pour moi. Je suis certaine que chacun d’entre nous devrait le lire. Juste pour voir ce que peut-être cet effet papillon. Et croyez-moi, sans vouloir tomber dans le pessimisme le plus total, n’attendons pas demain, car comme le dit si bien le résumé du livre : les admirables initiatives de « Demain » ne seront pas suffisantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s