LA CAVE de Natasha Preston

cover110359-medium

Résumé :

Une cave, quatre jeunes filles en fleur… et un psychopathe.

Imaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans, une pièce. Dans cette pièce, une armoire. Derrière cette armoire, une porte. Au-delà de cette porte, des escaliers. Et en bas, une cave. Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle.
Dans une autre maison, dans une ville où il ne se passe jamais rien, Summer mène une vie parfaitement banale. Elle a des parents, un frère, des copines, un petit ami. Mais un soir, sa route croise celle de Trèfle, et Summer ne rentre pas chez elle. Elle se retrouve enfermée dans une cave en compagnie des autres filles et rebaptisée Lilas. Mais contrairement aux autres filles, elle n’est pas prête à accepter son sort jusqu’à faner et dépérir

Mon avis :

Mais quel bonheur de tomber sur un roman comme celui là… Tout est réuni : le psychopathe, les victimes, cette lutte incessante pour ne pas tomber dans l’acceptation.

Dès le départ nous sommes plongés dans l’action même du roman. Nous assistons dès les premières pages au kidnapping de Summer. A partir de là tout s’enchaîne : elle se retrouve emprisonnée dans une cave avec 3 autres filles, toutes baptisées avec de nouveaux noms : Rose, Iris et Violette. Même son tortionnaire porte le nom de « Trèfle ». Mais contrairement à ses autres « nouvelles » amies, elle décide de ne pas renoncer face à cet homme imprévisible.

L’écriture est simple et vraiment agréable, pas de temps mort, pas de longueurs pour combler des vides, pas de détails en trop. Que de l’action, un « page turner », comme on dit maintenant où on a l’impression que le temps s’arrête et où notre esprit est littéralement avalé dans cette cave avec les 4 filles.

Et les chapitres sont tour à tour consacrés à un des personnages : Summer qui lutte pour retrouver sa liberté, Trèfle que l’on découvre peu à peu et qui au fil du récit nous dévoile le pourquoi de sa folie et enfin Lewis, son petit ami qui a décidé de ne jamais baisser les bras, qui remue ciel et terre pour retrouver Summer. Cette alternance des personnages nous permet de nous approprier les personnages, de vivre l’aventure avec eux.

Un seul petit bémol : la fin. Même si elle me satisfait pleinement, j’aurai aimé qu’elle soit davantage travaillée, j’aurai aimé ressentir les mêmes angoisses que tout au long du roman.

Je remercie vraiment les Editions Hachette pour m’avoir permis de découvrir ce roman en avant première… Un véritable coup de cœur

Publicités

4 réflexions sur “LA CAVE de Natasha Preston

  1. J’ai lu ce roman également et je l’ai bien aimé, même si contrairement à toi j’ai trouvé quelques petits temps morts par moment… Et comme toi, je trouve que la fin aurait pu être davantage travaillé, ou moins duré un petit peu plus longtemps pour qu’on puisse se rendre encore plus compte des réactions de Summer 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s