CYANURE de Laurent Loison

25497305_10210749050514494_81196579_n

Et bien … Que dire ? Ou plutôt comment le dire ???

J’ai littéralement avalé le roman. Cette nouvelle aventure des 2 enquêteurs m’a embarquée avec elle dès les premières pages et je ne l’ai pas lâché …

J’avais un peu peur de me retrouver baigné dans une atmosphère politique au vu du résumé, mais pas du tout. Bien au contraire. C’est le cadre qui est de nature politique. Tout le reste est hors norme. On se retrouve dans un tourbillon, on en a le souffle coupé à plusieurs reprises. L’enquête menée tambour battant. On avance, on a des doutes, on se pose des questions. On a vraiment l’impression d’être nous même au cœur de cette enquête. De souffrir avec les 2 enquêteurs …

Je crois que je suis passée par toutes les phases durant ma lecture … de l’appréhension à la joie, du rire aux larmes… Mais jamais au grand jamais je ne me suis ennuyée.

Je crois que la fin a été une apothéose. Un grand moment … J’aimerai vous en dire davantage, mais ce serait vous priver de toutes cette émotion qui clôture la fin d’un très grand roman.

Je vous avais prévenu à la fin de Charade …. Laurent Loison fait parti des plus grands. Il ne commence que sa carrière pour mon (et votre) plus grand plaisir ! Et je crois que je ne m’étais pas trompée …. Il le confirme encore avec ce 2nd roman !

Quand j’ai rencontré dernièrement l’auteur lors d’une séance de dédicace… je ne savais pas comment expliquer que je n’avais pas encore lu son livre, moi qui avait tellement aimé le 1er … Je le sais maintenant Laurent …. Parce que jusqu’au prochain … le temps va être très très long ….

Résumé :

Branle-bas de combat au 36, quai des Orfèvres. Toujours assisté de sa complice Emmanuelle de Quezac et du fidèle capitaine Loïc Gerbaud, le célèbre et impétueux commissaire Florent Bargamont se trouve plongé dans une enquête explosive bien différente des habituelles scènes macabres qui sont sa spécialité.

Un ministre vient en effet d’être abattu par un sniper à plus de 1200 m. Sachant que seules une vingtaine de personnes au monde sont capables d’un tel exploit, et que le projectile était trempé dans du cyanure, commence alors la traque d’un criminel particulièrement doué et retors.

Les victimes se multiplient, sans aucun lien apparent et n’ayant pas toutes été traitées au cyanure. Balle ou carreau d’arbalète, la précision est inégalée. Ont-ils affaire à un ou plusieurs tueurs ? Un Guillaume Tell diaboliquement efficace se promène-il dans la nature ?

Tandis que Barga doit faire face à de perturbantes révélations et se retrouve dans une tourmente personnelle qui le met K.O., les pistes s’entremêlent jusqu’au sommet de l’État, où le président de la République n’est peut-être pas seulement une cible.

2 réflexions sur “CYANURE de Laurent Loison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s