LE WEEK-END de Natasha Preston

index

J’avais adoré son premier livre « La Cave » et j’ai ouvert celui-ci en me disant que ce serait pareil … C’est simple, je l’ai ouvert, je l’ai commencé et je n’ai pas pu le lâcher !!! Voilà mon coup de cœur de 2018 !

Une enquête à couper le souffle, une avancée dans cette mésaventure où chaque personnage a ses propres démons, où on découvre au fil des pages, des choses que l’on ne voulait même pas savoir. On est à la fois spectateur et acteur. On ne peut pas s’empêcher de nous immiscer dans le vie de Mackenzie. On avance avec elle, on a peur avec elle, on pleure avec elle …

Cette auteure a le don de nous embarquer dans cette folie comme peu d’auteur le font. Elle m’a captivée, emportée dans cette tornade, ce cauchemar. J’ai refermé ce livre en me disant whouaaaa … mais quelle fin ! Je ne vous cacherai pas que j’aimerai quand même en savoir davantage, mais cette issue était bien loin d’être imaginable … C’est totalement fou et énorme ! Un seul mot : J’adore

J’ai passé un superbe dimanche avec ce roman … Le temps est resté suspendu le temps de ma lecture

27336723_327748847710516_2621414094517854665_n

Je remercie les Editions Hachette Romans ainsi que NetGalley de m’avoir permis de découvrir ce merveilleux polar. Mais je ne vais pas vous le cacher … J’attends avec impatience le 28 février, jour de sa sortie officielle pour me le commander en version papier, ainsi que son premier roman ! Je vais devenir une fan absolue de cette auteure

Résumé :

«  Ils pensent qu’ils sont invincibles. Ils pensent pouvoir faire et dire ce qu’ils veulent, sans jamais avoir à en assumer les conséquences. Ils ne m’ont pas laissé le choix. Il est temps pour eux de payer pour leurs péchés.  » Une fête à la campagne, dans un chalet loin de tout, c’est exactement ce dont Mackenzie avait besoin. Peut-être aurait-elle attendu avec moins d’impatience ce week-end avec ses amis si elle avait su que, après une nuit aussi amusante qu’inoubliable, deux d’entre eux seraient retrouvés morts, sauvagement assassinés. Il n’y a aucune trace d’effraction, aucun signe de lutte, et les cinq survivants se suspectent les uns les autres. Quelqu’un ne dit pas la vérité. Et la première erreur de Mackenzie est de croire que ce cauchemar est terminé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s