LENA de Anne Saulot

 

28125464_10211170815978367_1140378879_oC’est le 2ème livre d’Anne Saulot et je me suis lancée dedans sans hésiter car j’avais déjà beaucoup aimé le 1er (Love Story au collège).

Déjà, je tiens à dire que je suis très très surprise du bond entre le 1er roman et celui-ci. J’avais vraiment beaucoup aimé l’autre mais celui-ci est bien plus abouti, il est plus mûr, plus profond. On a l’impression que l’auteure a mis son âme à l’intérieur. On n’est pas juste spectateur du récit mais on le vit. Je me suis retrouvée dans l’histoire complètement. J’avais la sensation d’être avec les personnages, de vivre et de grandir avec eux.

Maintenant que le livre est terminé, je ressens comme un vide au fond de moi. J’ai tourné la dernière page en ayant l’impression de perdre des amis. C’était beau, ça faisait du bien au moral, au cœur. C’est bien écrit, c’est l’histoire de la vie qui est relatée dans ce récit. L’histoire entre 2 êtres qui se sont aimés, qui s’aiment et qui avancent dans cette merveilleuse aventure qu’est la vie en général. La vie avec ses bons et ses mauvais côtés, la vie avec les marques douloureuses qu’elle peut nous laisser, la vie quoi !

On le dit … la vie ne vaut rien … mais rien ne vaut la vie ! Et bien c’est tout à fait ça. Qu’on la vive ou qu’on la subisse, il faut faire avec … On vit chaque jour avec les conséquences de nos actes, mais qu’elle est belle quand même cette vie … Non ? Moi je trouve que oui… Tout comme ce roman est beau et tendre.

J’ai adoré, je l’ai dévoré et je vous le recommande !

Résumé :

A quinze ans, quand elle rencontre Vince sur les bancs du lycée, la vie de Léna a sombré dans le chaos. Son père est parti avec une femme plus jeune, sa mère s’est suicidée et elle vient d’emménager chez ses grands-parents avec sa soeur cadette. Grâce à lui et à son nouveau groupe d’amis, elle retrouve un certain équilibre, mais, ils ont beau s’aimer, tous deux ont des aspirations différentes. Lui est épris de musique et de liberté, elle, écrasée par son lourd passé familial, est tétanisée par la peur de souffrir. Au fil des années, leurs chemins n’auront de cesse de se croiser…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s