ALAN LAMBIN ET L’ESPRIT QUI PLEURAIT de Jean-Marc Dhainaut

CVT_Alan-Lambin-et-lesprit-qui-pleurait_1171

Une nouvelle de quelques pages (gratuite sur le site des éditions Taurnada) qui n’a rien a envié au premier roman que j’ai lu de cet auteur.

J’ai de nouveau été frappée par le réalisme du récit et des diverses descriptions faites. Tout nous amène à rentrer et à rester dans cette histoire. Et je peux vous assurer que c’est un exercice compliqué de rester dans le réalisme sans tombé dans le ridicule avec les « histoires de fantômes ».

Beaucoup de livres et d’auteurs nous tentent avec leurs frissons garantis mais très rares sont ceux, qui comme Jean-Marc Dhainaut arrive à planter un décor exceptionnel et à nous faire vivre les différentes expériences comme si nous étions dans la pièce ! Cet auteur a un génie incroyable !

Je n’ai qu’un conseil à vous donner : filez télécharger cette nouvelle gratuite sur le site des Editions Taurnada et vous pourrez voir par vous même que je ne vous ai pas menti !

Résumé :

Région de Caen, novembre 1982. Brice, 16 ans, se réveille installé à son bureau, un crayon à la main. Perplexe, il observe son lit défait dans lequel il s’est pourtant couché la veille. Que fait-il assis là ? En posant soudain les yeux sur la couverture de son livre de mathématiques, il peut y lire : « Je m’appelle Rose Feibelman, et je suis morte dans cette maison. »
Un événement étrange qui vient s’ajouter à tous ceux qui frappent la famille Chanal depuis quelque temps.
En arrivant sur place, Alan Lambin, spécialiste en phénomènes de hantises, ignore encore le rendez-vous que l’Histoire lui a fixé depuis cette nuit d’été 1944.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s